• Association Internationale des anciens de l'Union européenne

    Information - Soutien - Conseil - Entraide
  • Bienvenue aux anciens de l'Union européenne en Belgique

    Information - Soutien - Conseil - Entraide
  • Association Internationale des anciens de l'Union européenne

    Information - Soutien - Conseil - Entraide
  • Bienvenue aux anciens de l'Union européenne en Belgique

    Information - Soutien - Conseil - Entraide
  • Association Internationale des anciens de l'Union européenne

    Information - Soutien - Conseil - Entraide

Chers internautes


Vous avez travaillé dans une institution européenne ou un organe de l’UE et vous percevez à ce titre une pension d’ancienneté ou d’invalidité?
Vous êtes à la bonne adresse!

L’AIACE est au service des presque 23000 retraités concernant leurs questions sociales et la défense de leurs intérêts
L’AIACE Be est au service des 13000 pensionnés résidant dans le pays et plus particulièrement de ses 4300 membres.
Ce site devrait permettre de trouver les bonnes réponses à la plupart de vos questions.

Si malgré nos efforts, ce n’est pas le cas, les bénévoles et le secrétariat du help desk social de L’AIACE Be vous aideront avec plaisir.
Ce site est le vôtre. Il a besoin de vous pour vivre, évoluer et surtout rester à jour.
Cher(e)s ancien(ne)s de l’UE n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions, critiques et même de propositions de contribution : nous en tiendrons compte !

Dites–nous aussi si vous êtes satisfaits…pour encourager nos bénévoles et les gestionnaires de ce site.
image
Raffaella Longoni
Présidente

Merci de votre visite, revenez souvent consulter le site, ses dernières informations et évènements !





Cette belle idée et aventure a démarré par la signature du Traité de Rome le 25 mars 1957 par 6 pays fondateurs, qui sont toujours au gouvernail (Communauté économique européenne et Communauté européenne de l'énergie atomique).

C’est au Capitole à Rome le 25 mars 2017 que les 27 chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE ont signé officiellement une déclaration finale dans laquelle ils tentent de réaffirmer la force du projet européen. C’est à 27 et non 28 qu’ils ont paraphé, sous les applaudissements, une Déclaration finale qui prône une Europe plus que jamais « Une et indivisible ».

Nous, les Anciens, ferons tout notre possible pour que la jeunesse européenne relance l’Union et que la déclaration de Rome du 25 mars 2017 soit mise en oeuvre dans le respect du préambule du plus récent traité de Lisbonne qu’il est toujours utile de rappeler, notamment aux 28 États Membres qui l’ont signé. Mais l’histoire a parfois la mémoire courte.

Ce préambule réitérait toutes les idées pour lesquelles nous nous sommes battus pendant nos différentes carrières :

  • promouvoir les principes de la liberté́, de la démocratie et du respect des droits de l’hommeet des libertés fondamentales et de l’Etat de droit,
  • approfondir la solidarité́ entre nos peuples dans le respect de leur histoire, de leur culture etde leurs traditions,
  • continuer à lutter pour l’intégration européenne,
  • promouvoir le progrès économique et social de nos peuples, s’agissant du développementdurable et l’achèvement du marché intérieur,
  • mettre en oeuvre une politique étrangère et de sécurité commune,
  • poursuivre le processus créant une union sans cesse plus étroite entre les peuples del’Europe, dans laquelle les décisions sont prises le plus près possible des citoyens, conformément auprincipe de subsidiarité́.

Oui, tous les fonctionnaires européens actifs et retraités continuent à aspirer à la réalisation d’une oeuvre unique dans l’histoire, unir des peuples sans guerre et grâce à un consensus et les inciter à coopérer constamment.

La photo de famille des dirigeants européens au Capitole de Rome le 25 mars 2017 AFP